Blog ENI : Toute la veille numérique !
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
Accès illimité 24h/24 à tous nos livres & vidéos ! 
Découvrez la Bibliothèque Numérique ENI. Cliquez ici
  1. Livres et vidéos
  2. Les réseaux
  3. Corrigé 3
Extrait - Les réseaux Administrez un réseau sous Windows ou sous Linux : Exercices et corrigés (7e édition)
Extraits du livre
Les réseaux Administrez un réseau sous Windows ou sous Linux : Exercices et corrigés (7e édition)
1 avis
Revenir à la page d'achat du livre

Corrigé 3

Prérequis

1.

Une adresse MAC (Media Access Control) comporte 6 octets dont les trois premiers servent à identifier le constructeur. Cette adresse s’écrit en hexadécimal (base 16). Par conséquent, les symboles utilisés sont des chiffres de 0 à 9 et des lettres de A à F.

2.

a.

Les anciens bus sont :

  • L’ISA (Industry Standard Architecture) 8 et 16 bits, le bus le plus ancien.

  • L’EISA (Extended Industry Standard Architecture) une évolution de l’ISA en 32 bits.

  • Le VLB (VESA Local Bus) en 32 bits qui est apparu en même temps que les 80486. Comme sa dénomination l’indique, il était réservé, au début, aux cartes vidéo.

  • Le PCI (Peripheral Component Interconnect) en 32 bits qui a supplanté le VLB à l’arrivée du pentium, il était aussi sur les dernières cartes mères 486 (Version 1.0).

  • L’AGP (Accelerated Graphics Port) 1x à 8x était réservé pour la carte graphique.

 

b.

Les bus utilisés sont :

  • Le PCMCIA (Personal Computer Memory Card International Association) ou PCCard en 16 bits ou 32 bits (Cardbus) était au départ réservé aux ordinateurs portables. Il se retrouve maintenant sur les box ADSL voire sur les ordinateurs de bureau.

  • Le PCI (Peripheral Component Interconnect) est encore utilisé mais en version 2.2....

Corrigé 3.1 Identification d’adresses MAC valides

Il s’agit ici d’écarter toute adresse invalide. Une adresse valide comporte 6 octets et est écrite en hexadécimal. Chaque octet s’écrit avec deux symboles. Un symbole peut être un chiffre de 0 à 9 ou une lettre de A à F.

a.

00-A0-B0-F9-H3-11

b.

10-20-30-40-50-60

c.

00-A0-FF-10-G7-99

d.

00-99-00-11-00-XX

e.

FF-FF-FF-FF-FF-FF

f.

C0-00-10-20-30-72

Ainsi, a et c sont écartées car H et G sont des symboles utilisés.

Pour d, il manque un octet.

e constitue l’adresse de diffusion de niveau 2. Cette adresse ne peut donc pas être attribuée à un périphérique en tant qu’identifiant unique.

f commence par ’C0’ ce qui s’écrit 1100 0000 en binaire. Les deux bits de poids fort, G=1 et L=1 sont donc positionnés, ce qui signifie respectivement que cette adresse est attribuée à un groupe (non unique) et qu’elle est locale (L=1). f ne peut donc pas non plus être associée en tant qu’identifiant unique IEEE.

Finalement, la seule adresse MAC valide est b : 10-20-30-40-50-60

Corrigé 3.2 Identification d’adresses MAC de constructeurs

Il suffit d’observer les trois premiers octets de l’adresse MAC pour obtenir des informations sur le constructeur d’origine. C’est son référencement IEEE aussi appelé OUI qui est utilisé.

Nous obtenons ainsi les informations recherchées en accédant tout d’abord à un moteur de recherche pour trouver le site de l’IEEE permettant de trouver les OUI recherchés.

Par exemple, depuis le moteur de recherche Google (http://www.google.fr), tapez le texte suivant : +ieee +standards +oui

Vous devriez trouver l’URL du site : http://standards-oui.ieee.org/oui.txt

En effectuant des recherches sur le site de l’IEEE, les résultats suivants sont obtenus :

a.

00-01-43

000143.

(hex)

(base 16)

Cisco Systems, Inc.

Cisco Systems, Inc

80 West Tasman Drive

San Jose CA 94568

UNITED STATES

b.

00-50-F2

0050F2

(hex)

(base 16)

MICROSOFT CORP.

MICROSOFT CORP.

ONE MICROSOFT WAY

REDMOND WA 98052-6399

UNITED STATES

c.

00-01-01

000101

00-01-02

000102

(hex)

(base 16)

(hex)

(base 16)

PRIVATE

3COM

3COM

5400 Bayfront Plaza - MS: 4220

Santa Clara CA 95052

UNITED STATES

d.

00-02-B3

0002B3

(hex)

(base 16)

Intel Corporation

Intel Corporation

M/S: JF3-420

2111 N.E. 25th Ave

Hillsboro OR 97124

UNITED STATES

e.

00-04-DC

0004DC

(hex)

(base 16)

Nortel Networks

Nortel Networks

Department 6800

8200 Dixie Road - Suite

Brampton...

Corrigé 3.3 Identification de slots sur une carte mère

1.

A : PCI (Peripheral Component Interconnect), bus 32 bits utilisé pour connecter les périphériques internes.

 

B : AGP (Accelerated Graphics Port) 4x/8x, bus qui était utilisé spécifiquement pour les cartes graphiques.

 

C : PCI Express 16x avec un débit de 4 Go/s.

 

D : PCI Express 1x, évolution du port PCI avec un débit de 250 Mo/s.

 

E : Port permettant de connecter une carte additionnelle afin de supporter, pour cette carte mère, les processeurs AM2 de chez AMD.

2.

Parmi les bus précédents proposés, seuls les ports PCI et PCI Express peuvent accueillir une carte réseau.

Corrigé 3.4 Identification de cartes et de bus anciens

a.

VLB ou VESA Local Bus était un bus développé spécifiquement pour les cartes graphiques. Il a été remplacé par PCI.

b.

MCA ou Micro Channel Architecture a été proposé par IBM en 1988 (bus 16 ou 32 bits). Ce bus n’était compatible ni avec ISA ni avec EISA.

c.

EISA ou Extended ISA (Industry Standard Architecture) a été proposé en 1988 par Compaq et HP en tant que bus 32 bits, supportant l’ISA 8 ou 16 bits. Ce bus n’est plus utilisé aujourd’hui.

d.

ISA 8 bits est apparu en 1980 avec le XT de IBM. Pendant de nombreuses années, ISA a tenu bon grâce à l’apparition de slots 16 bits capables d’accueillir des cartes 8 bits. Depuis quelques années, il a été retiré au profit du PCI.

Corrigé 3.5 Cartes réseau et bus associés

a.

Il s’agit d’une carte réseau 3C359b PCI.

b.

Il s’agit d’une carte ISA, 3c509b Combo.

c.

Il s’agit d’une carte réseau 3com, 3C589 Combo de type PCMCIA.

Corrigé 3.6 Identification de bus

: cette carte est de type PCI-Express 4x, c’est une DLINK DGE-560 SX.

B : cette carte est de type PCI, c’est une DLINK DFE538 TX.

Corrigé 3.7 Identification de connecteurs réseau

A et I : ce sont des connecteurs BNC (Bristish Naval Connector). Le type de câble utilisé est le coaxial fin.

B : il s’agit d’un connecteur AUI (Attachment Unit Interface), DIX (Digital, Intel and Xerox) ou DB15. Avec ce connecteur, un câble coaxial épais est utilisé.

C, G, K, E : le connecteur est de type RJ45. Un câble en paires torsadées est branché sur ce connecteur. La carte réseau présentée en C est une carte Ethernet 10 Mpbs ISA 3Com 3C509 B Combo (signifie qu’il y a les trois connecteurs).

: il s’agit d’un connecteur ST utilisé pour de la fibre optique.

F : il s’agit d’une carte réseau Token Ring 3c359b PCI. Le connecteur est de type DB9. C’est un câble coaxial spécifique IBM qui est branché dessus.

H et J : il s’agit de connecteurs AUI (Attachment Unit Interface) femelles. Ceux-ci permettent l’interconnexion d’un câble en coaxial épais.

L : il s’agit de connecteurs ST utilisés pour du câble en fibre optique.

Notez que les trois dernières photos correspondent à des transceivers 10 Mbps, respectivement 10baseT/10base5, 10base2/10base5, 10baseT/10baseFL.

Corrigé 3.8 Codage des données

1.

La méthode de codage utilisée sur les anciens réseaux Ethernet 10 Mbps était Manchester. 

2.

En Manchester, un 0 ou un 1 est toujours représenté de la même façon :

images/03TP01N.png

Le codage est donc le suivant :

images/03TP02N.png

3.

La méthode de codage utilisée sur les réseaux Token Ring est Manchester différentiel.

4.

En Manchester différentiel, un 0 est codé par la répétition du signal précédent, tandis que le 1 définit un signal inversé par rapport au précédent.

images/03TP03N.png

Le codage est alors le suivant :

images/03TP04N.png

5.

La méthode de codage utilisée sur les réseaux FDDI est NRZI (Non Return to Zero Inverted). 

6.

En NRZI, un 0 est codé par la répétition du signal précédent, tandis que le 1 définit un signal inversé (tension opposée) par rapport au précédent.

images/03TP05N.png

Le codage obtenu est le suivant :

images/03TP06N.png

7.

Il s’agit d’une carte réseau FDDI ; celle-ci utilise un codage NRZI.

images/03TP07N.png

L’octet correspondant est donc 1100 1101, soit 205 en décimal ou CD en hexadécimal.

8.

La carte représentée est une ancienne carte Ethernet à 10 Mbps reconnaissable au connecteur BNC. Elle utilise donc un codage Manchester.

images/03TP08N.png

L’octet correspondant est donc 1000 1110, soit 142 en décimal...

Corrigé 3.9 Supports de transmission

1.

a.

Il s’agit d’une tête RJ45 associée à un câble en paires torsadées.

 

b.

Il s’agit d’un connecteur en T associé à une connectique en câble coaxial fin (Ethernet). 

 

c.

Il s’agit d’un bouchon de terminaison utilisé sur un réseau Ethernet en coaxial fin.

 

d.

C’est un connecteur type pour un réseau Ethernet en coaxial fin.

 

e.

De nombreux types de fibres sont présentés.

 

f.

Il s’agit d’un câble coaxial épais utilisé sur les réseaux Ethernet.

 

g.

C’est un câble coaxial fin qui est présenté ici.

 

h.

Il s’agit de divers câbles en fibre optique.

 

i.

C’est le câble qui était utilisé pour les anciennes connexions entre cartes réseau Token Ring (connecteur DB9) et MAU utilisant une prise hermaphrodite.

 

j.

Ce type de connecteur SC est utilisé par exemple pour la connectique FDDI. Le support utilisé est de la fibre.

 

k.

Il s’agit une nouvelle fois d’un connecteur RJ45 et donc d’un câble en cuivre à paires torsadées.

 

l.

Il s’agit une fois encore d’un câble en paires torsadées non blindées (UTP).

2.

Voici ce que l’on devrait obtenir :

 ...

Corrigé 3.10 Types de connecteurs USB

Le résultat obtenu est le suivant :

[1]

[C] Type C (ex. smartphone, MacBook)

[2]

[B] Micro B (ex. imprimante mobile, disque dur, smartphone)

[3]

[D] Ligthning (ex. appareil photo, iPad, iPhone)

[4]

[A] Type A (gros connecteur standard USB)

images/03TP06N7.png

Corrigé 3.11 Identification des cartes réseau

1.

On identifie deux cartes réseau filaires.

On trouve la carte intégrée : Intel Ethernet Connection I219-LM.

On voit également une carte VirtualBox Ethernet. On note également "Host-Only". Il s’agit de la carte réseau qui a été créée pour permettre aux machines virtuelles d’accéder à Internet en passant par la connexion réseau de l’hôte (le poste de travail sur lequel VirtualBox est installé). Il s’agit dans ce cas d’un mécanisme de traduction d’adresse qui est utilisé (NAT ou Network Address Translation).

images/03TP02N7.png

2.

"802.11ac" fait référence à la norme de réseau sans fil IEEE 802.11ac appelée Wi-Fi 5.

Bluetooth est bien un protocole sans fil, mais reste limité.

Par conséquent, la carte réseau sans fil est la suivante :

images/03TP03V7.png